Google+ Badge

dimanche 3 mars 2013

Pourquoi ai-je si peur de mes sentiments ?




  Comme je l' ai déjà dit, on nous a appris à confondre nos sentiments avec l' expression de ces derniers. Nous pensons que nos sentiments sont synonymes des comportements qu'ils engendrent; par conséquent,
la colère consiste à hurler,la peur à trembler et la tristesse à pleurer. Pourtant , les sentiments sont une
chose et les comportements en sont une autre. Nous pouvons être en colère sans crier, avoir peur sans trembler et être triste sans pleurer.

  On nous a appris à discipliner ce dont nous ne pouvons pas avoir la maîtrise  On nous a éduqué à tenter
de maîtriser notre colère, notre peur, notre joie, etc. On nous a dit qu'il ne fallait pas se mettre en colère
dans certaines situations, que nous n' avions pas le droit d' être tristes sans nous montrer faibles. Que de
fois n' entend-on pas des parents dire à leurs enfants : " Ne sois pas triste ", " Tu n' a pas le droit de te
mettre en colère contre moi " ou arrête de t' exciter ". Ainsi, nous grandissons, convaincus de devoir,
d' une façon ou d' une autre, maîtriser nos sentiments, mais sans savoir comment le faire. Le plus facile
est donc de ne rien sentir du tout plutôt que de sentir quelque chose à des moments où il ne faudrait pas.
Et quand nous ne maîtrisons pas nos sentiments, nous en concevons des remords et nous nous punissons
d' avoir perdu le contrôle de nous-mêmes.
Il n' est pas étonnant dès lors que nous considérions nos sentiments comme des ennemis, et qu' ils nous fassent peur !

 En réalité, il est vain d' essayer de maîtriser ses sentiments puisque ce n' est pas possible. Il faut au
contraire accepter ses sentiments sans peur et s' attacher à maîtriser la façon dont nous les
 extériorisons .
C' est plus facile à dire qu'à faire , je vous l' accorde. Il y a toujours un petit décalage entre le
jaillissement du sentiment et l' action consciente.

 Commencez par prendre conscience de ce décalage. Quand vous réagissez instantanément à vos
sentiment, vous avez souvent l' impression que ces derniers vous ont submergé. Comprenez qu'il 
n' est pas nécessaire de réagir instantanément. Prenez le temps de décider ce que vous souhaitez véritablement exprimer
Admettez explicitement la survenue de votre sentiment en vous déclarant : " Je me sens ..." ( furieux,
 triste, etc ) . puis demandez-vous : " Comment me faut-il faire? " Accordez-vous quelques secondes
puis demandez-vous: " Comment me sentirai-je après avoir fait cela ?" Si vous avez l' impression que
vous vous sentirez mal à l' aise après avoir adopté cette ligne de conduite, abstenez-vous; essayez autre chose. Si vous pensez que ça ira, allez-y. Dans le doute, ne faites rien; vous avez parfaitement le droit
d' etre dans l' incertitude. Si un tiers est concerné, dites lui ce que vous ressentez et que vous ne savez
que faire. Souvent, sa réaction vous éclairera. Entamez le dialogue sans exiger de votre interlocuteur une
réponse immédiate. Rappelez-vous qu'en admettant l' existence de vos sentiments, et en les acceptant,
 vous cesserez d' en avoir peur. Tous vos sentiments, qu'ils vous plaisent ou non, sont normaux et
naturels. Ils font partie de vous, ils ne sont ni bons ni mauvais, ni justes ni faux. Les sentiments sont
ce qui nous distingue des robots.

 N' ayez pas peur de votre nature humaine, et vous cesserez de craindre vos émotions.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!